Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

La communauté inavouable

Maurice Blanchot

EUR 10,65
Disponible Ajouter au panier
Il semble désuet de parler de communauté. Notion vague qui renvoie nostalgiquement à un passé lointain où des groupes restreints constituaient l’essentiel du fait social. Et les temps modernes témoignent ou paraissent témoigner non seulement de la perte définitive de l’idée de communauté, mais de l’oubli de ce qui s’est perdu avec cette perte et cependant de ce qui s’est maintenu dans cette perte même.
Ce qui s’est maintenu et qu’il est nécessaire de redécouvrir, c’est une exigence ancienne et nouvelle qui concerne l’avenir. Qu’un écrivain, aussi important et, il faut le dire, aussi méconnu que Georges Bataille, ait été fasciné par cette recherche où se jouait, avec son propre sort, le destin de la communauté, du communisme et de la communication, voilà ce qu’on a en général négligé et que Maurice Blanchot à partir d’un essai de Jean-Luc Nancy, s’est efforcé de retrouver, puis de mettre en lumière en montrant (en essayant de montrer) les voies qui nous ont été ouvertes par l’échec de plusieurs tentatives qu’il a suscitées et qui n’étaient pas destinées à réussir (Contre-attaque, Acéphale, le Collège socratique).
Mais de quelle communauté s’agit-il? Qu’est-ce qui se cache ou se dérobe sous ce nom de communauté? Et comment un événement aussi singulier que celui de Mai 68 et aussi apparemment banal que la manifestation de Charonne peuvent-ils nous aider à poser cette question et à concevoir certaines réponses possibles? Enfin, comment un récit, tel que celui que Marguerite Duras a intitulé La Maladie de la mort et qui semble, du moins à une lecture superficielle, le plus éloigné des enjeux dont nous apprenons ici à reconnaître l’importance, peut-il à son tour nous ouvrir des perspectives nouvelles, dans la mesure où il nous met en présence de la plus inavouable des communautés, par le biais d’une écriture surprenante où la communication littéraire s’expose en même temps qu’elle s’abolit?
Voilà quelques-unes des interrogations, parmi d’autres, que nous impose la lecture de ce livre. Car c’est finalement notre temps lui-même qui est interrogé dans son avenir menacé, avenir énigmatique où vacille la possibilité d’un futur.
[Présentation de l’Éditeur]

Les éditions de Minuit -
96 pages - 13,5 × 18,5 cm
ISBN 978-2-7073-0666-1 - janvier 1984

LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN

PLAN DU SITE

6, place de la Sorbonne
75005 PARIS - FRANCE

Tel: +33 (0)1 43 54 03 47
Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
SARL au capital de 360 000 €
RCS PARIS B 388 236 952


La librairie est ouverte
du mardi au vendredi de 10h à 19h
le lundi et le samedi de 10h30 à 19h
  Accueil
Blog
Nouveautés
A paraître
Collections

© 2020 - Contacts | Mentions légales | Conditions générales de vente | Paiement sécurisé